Lunettes sans gluten

Lunettes sans gluten??

28 Nov Lunettes sans gluten

Article par: Johanne Ross, opticienne-associée.

Johanne Ross, opticienne, o.o.d.

 

 

 

 

 

 

 

Lunettes sans gluten

Récemment, une de mes amies m’a dit qu’elle avait vu quelque chose d’étonnant dans une épicerie : une étiquette portant la mention « Veau sans gluten ». Comment? Mais le gluten n’est-il pas seulement présent dans les féculents? On se demande parfois pourquoi l’industrie fait ce genre de publicité. C’est un peu comme les yogourts sans gras qu’on annonce comme bons pour la santé, mais qui contiennent en fait 19 grammes de sucre. Il y a un peu d’abus, disons.

En ce moment dans l’industrie de la lunette (mon domaine), la lumière bleue semble être devenue l’ennemie no 1. Comme de nouvelles lunettes protégeant de cette lumière arrivent sur le marché, j’ai voulu en savoir un peu plus sur le sujet. La lumière bleue est-elle réellement dangereuse pour nos yeux et est-ce que les lunettes peuvent nous protéger?


Des observations sur le terrain

Avec l’arrivée dans nos vies des ampoules et des écrans DEL sources de lumière bleue (télévision haute définition, écran d’ordinateur, tablette et téléphone intelligent), nous, les professionnels de la vue, observons un accroissement de symptômes directement liés à la vision. Même si la lumière bleue qui émane de ces appareils n’est pas perceptible à l’œil nu, elle a toutefois de multiples effets sur l’humain :

  • dérèglement de l’horloge biologique humaine
  • fatigue visuelle
  • maux de tête
  • insomnie

 

Les premières études

Le magazine spécialisé Bien voir, bien vivre[1] citait récemment une étude médicale de Harvard soulignant « que la lumière bleue de haute énergie visible (HEV) représente, depuis des années, la forme de lumière la plus néfaste pour la rétine ».

Mais cette lumière bleue se trouve partout autour de nous, dans notre environnement, dans nos bureaux, dans le ciel! Le simple fait de regarder le ciel contribuerait à laisser entrer lesdits rayons. Heureusement qu’on ne passe pas 60 heures par semaine à regarder le ciel! Mais si vous êtes pilote d’avion, mieux vaut vous protéger d’une bonne paire de lunettes de soleil.

Certaines études avancent que la lumière bleue pourrait même contribuer à la croissance, à long terme, du nombre de cas de dégénérescence maculaire, de glaucome et de maladies dégénératives rétiniennes. D’autres affirment cependant que les doses d’irradiation ne sont pas suffisantes pour avoir un effet significatif sur l’œil.

 ______________________________

[1] Bien voir, bien vivre. Vol. 2, no 1, juillet 2016.

 

Une protection réelle ou un coup de publicité

Au cours des dernières années, l’industrie de l’optique a mis sur le marché des verres pouvant filtrer la lumière bleue à des pourcentages variant entre 15 et 25 % (pour des verres d’intérieur). A priori, je me suis demandé si ce faible pourcentage de protection valait vraiment la peine. N’essaie-t-on pas de promouvoir un produit du style « lunettes sans gluten » pour mousser les ventes? Comme ces filtres n’ont pas encore prouvé leur efficacité en matière de prévention des maladies oculaires, je me suis tournée vers « l’expérience patient ».

Dans son blogue, Thomas Pascaud (thomaspascaud.com) relate son expérience personnelle de l’utilisation de lunettes avec protection contre la lumière bleue. Graphiste de formation et blogueur, Pascal consacre plus de 60 h/semaine devant des écrans ­­– ordinateur, tablette, téléphone intelligent, télévision HD. Le célèbre blogueur se plaignait de maux de tête, de fatigue visuelle et d’insomnie. Il était donc un client idéal pour faire l’essai de ce type de verres. Pascal témoigne que dans les premières heures, son adaptation fut difficile puisque les verres sont légèrement teintés de jaune (peu perceptible) et que cela nuisait à son travail de graphiste. Or, après quelques heures d’utilisation, son œil a naturellement fait « la balance des blancs » pour ainsi rétablir les couleurs de son écran. Rapidement, Pascal a ressenti moins de fatigue visuelle et de maux de tête. De plus, il a observé une nette amélioration de la qualité de son sommeil. Son expérience s’est avérée plus que concluante!

Un traitement abordable

Les traitements de protection contre la lumière bleue semblent donc avoir leur place dans la liste de produits à s’offrir, surtout si le porteur de lunettes consacre plusieurs heures par semaine devant des écrans.